123 x 48,2 x 37,2 plexiglas, aluminium, inox
Réalisée en collaboration avec Cyril Collisson et Didier Mairot

Est-il possible de guider les abeilles dans leur construction ?
Il est question de proposer une autre forme que le cadre aux abeilles. De se détacher de l'oeuvre et de laisser les abeilles prendre le relai. Mettre en lumière la nature fascinante des abeilles, tenter de détourner l'ordre des choses, de les amener vers une finalité divergente de leurs habitudes.
La ruche en Plexiglas est prête à accueillir un essaim d'abeilles et une sculpture potentiellement en cire au printemps prochain. La sculpture remplacera les cadres habituellement utilisés pour la récolte du miel. Les cadres permettent de diriger la construction des rayons.
La hausse de cette ruche est plus grande qu'une hausse standard ce qui laisse la possibilité d'y introduire une forme plus conséquente.
A présent, il me reste à imaginer la future sculpture à placer dans la ruche en tenant compte des différents facteurs propres à leur manière de construire: Elles construisent au printemps.
Les abeilles bâtissent des rayons. Ceux-ci sont composés d'alvéoles dont la forme hexagonale évite de perdre de l'espace, et grâce à une légère inclinaison ils empêchent le miel de s'écouler. Elles construisent de bas en haut.